CRÉATIONS DE L'ÉQUIPE·Créations Décembre 2016

Chrystelle – décembre #1

« Cher POSITIV, Cher JOURNAL,

Je suis un peu émue par cette année qui s’achève!

Nous avons connu bien des bouleversements cette année encore, et c’est avec un plaisir retenu que je nous vois tel notre colibri, comme des révolutionnaires, des résistantes à l’obscurantisme!

Nous avons su toutes ensemble nous éveiller en couleurs, et si certains pourraient nous reprocher de croire aux licornes, quand bien même! Baliverne, nous persisterons haut et fort à être les butineuses d’une pollinisation d’espoir!

À la mesure du colibri, je sais que nous pouvons prendre soin de notre pacha mama! Je sais que l’infiniment petit peut faire éclore bien des merveilles! Même les plus grand arbres sont nés d’une graine! Notre terre est précieuse, elle nous détermine, alors accordons lui de la gratitude et continuons à affirmer avec sagesse que notre maison demande d’être considérée avec respectabilité. Affirmons nos positions en créativité et en amitiés!

Je ne suis pas une utopiste, je vois bien notre réalité! Je ne me mets pas dans ma bulle aveuglement, je m’y accorde du temps pour que la lumière ne s’éteigne pas!

Le dessin, le rêve, la méditation sont utiles pour révéler les âmes, elles nous enrubannent de velours pour que s’exprime notre petite étincelle!

 

Ma dernière réalisation vous montre une biche observant le colibri! Et j’ai volontairement augmenté les proportion de se petit oiseau, car il a vraiment fait sa part! Sa légende montre l’exemple, alors j’espère à ma mesure en tirer un enseignement!

C’est tres volontairement encore que j’ai épuré cette création! Car parfois, il est important de montrer juste l’essentiel!

 

Je vous quitte en vous semant plein de bisanges.

Je vous adresse toute ma tendresse et je vous souhaites de délicieuses fêtes!

La biche. »

 

« Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés et atterrés observaient, impuissants, le désastre. Seul le petit colibri s’active, allant chercher quelques gouttes d’eau dans son bec pour les jeter sur le feu. Au bout d’un moment, le tatou, agacé par ses agissements dérisoires, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Tu ne crois quand-même pas que c’est avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ? » « Je le sais bien, répond le colibri, mais je fais ma part » .

La biche et le colibri

 

Publicités

3 réflexions au sujet de « Chrystelle – décembre #1 »

  1. En tant que conteuse, ton illustration me parle beaucoup, car ce conte est porteur d’espoir, en tant que scrapeuse/patouilleuse j’apprécie énormément ton dessin par ses couleurs et ton graphisme. Merci de ce moment de partage et plein de belles choses pour la suite

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s